Fast & Autonomous
L’Épidémie des Courses Illégales de Voitures Autonomes

Alors que le développement des voitures autonomes promettait de réduire le nombre d’accidents de la route et de fluidifier le trafic, une nouvelle tendance surprenante et plutôt hilarante a vu le jour : des courses illégales de voitures autonomes.

Tard dans la nuit, sur des routes désertes, ces véhicules sans conducteur se rassemblent pour rivaliser de vitesse et de manœuvres audacieuses. Ces voitures, modifiées avec des logiciels de course clandestins et des kits de carrosserie futuristes, donnent un nouveau sens à l’expression « Fast & Furious ». Pour l’instant, elles ont été surnommées « Fast & Autonomous ».

Les « propriétaires » de ces voitures sont souvent d’anciens programmeurs, des hackers ou des passionnés de technologie, qui modifient les logiciels de conduite pour augmenter la vitesse et la manœuvrabilité. Mais le vrai tour de force, c’est qu’ils n’ont pas besoin d’être sur les lieux de la course. Ils peuvent simplement s’asseoir confortablement chez eux, devant leur ordinateur, et regarder leur véhicule se défendre tout seul.

La police est déconcertée par ce phénomène.

Comment arrêter une voiture qui n’a pas de conducteur ?

Et à qui donner l’amende ? La situation est devenue tellement absurde qu’un officier a récemment été vu en train de tenter de donner une contravention à une Tesla Model S2070 qui venait de remporter une course, avant de réaliser qu’il n’y avait personne à l’intérieur pour la recevoir.


Un hacker en train de programmer sa voiture de course.


La ligne de départ…